LIBRE !

Libérée, délivrée….

Hi, hi, ne m’en voulez pas ha ha, mais je me sentais obligée de vous là faire celle -là, même si on a passé l’âge et que ce n’est ni le lieu, ni la saison et que pour celles qui cohabitent avec des bambins, vous avez dû en souper, j’avais envie d’entrer dans le thème du moodpost du jour de façon différente et décomplexée, parce que c’est bien de ça qu’il s’agit en fin de compte…

Se libérer…

De ce que l’autre pense, des approbations et désapprobations d’autrui, du regard de l’inconnu, de règles écrites depuis déjà trop de temps, des je devrais, j’aurais dû, des peut-être que c’est mieux ailleurs, peut-être que c’est eux qui ont raison, des diktats sur nos vies sur nos corps, de règles qui régissent comportements et émotions, désapprendre ce qu’on a appris et se créer enfin sa vie…

Mimi, comment fais-tu pour te détacher du regard des autres ?

Il n’y pas de règle, ni de chemin absolu qui ferait que du jour au lendemain, si vous suivez les conseils de telle ou telle personne, pouf, ce problème disparaitra, c’est à vous de trouver la clé, la façon, le truc, le point de bascule, qui vous permettra de vous affranchir du regard de l’autre pour trouver le juste milieu entre écouter ce que l’ami, le parent, le conseil, à a vous apporter, vous offrir de point de vue et d’expérience et ce que vous décidez d’en faire, en prenant ce qui raisonne en vous et lâchant ce qui ne vous convient pas…

 De mon expérience, se libérer, c’est enfin s’écouter soi !

C’est se faire passer en premier, se choisir par amour, se connaitre par cœur et se respecter assez pour se faire confiance…

… et pour en arriver là, il faut partir à sa rencontre, en toute honnêteté, sans préjugés, se connecter à ses intuitions, ses ressentis, faire ressurgir les sensations, l’émotionnel, et puis se forcer aussi un peu à casser des routines parfois bien trop sécurisantes pour aller chercher de soi, en soi la fierté du « je l’ai fait ! » se surprendre, « j’y suis arrivé », comme aller chercher du côté du lâcher-prise…

C’est d’ailleurs toute une histoire le lâcher-prise, mériterait presque un post à lui tout seul, il est différent pour chacun, chacune et chez moi il raisonne du côté de l’action, je suis d’ailleurs en plein dedans en ce moment, ou j’éduque mon cerveau à arrêter de me freiner, pour faire des choses dont je me sens fière par la suite, c’est ce qu’il s’est passé avec le sport par exemple que j’ai commencé il y a quelques temps, j’ai juste décidé de suivre à un moment donné, le fait que je ressentais le besoin de me mouvoir et non le vélo dans ma tête du « mais de quoi je vais avoir l’air ? » ou « non c’est pas fait pour moi » ou « de toutes façons j’y arriverais pas » ou « mais je pars de trop loin » etc….

J’ai juste décidé à un instant T, de mettre mon mental en sourdine pour vivre ce qui me fait vibrer, me rend fière de moi 2 à 3 fois par semaine, et ça marche pour moi, ce n’est pas fastoche tous les jours mais ça se travaille le lâcher-prise, la liberté d’être de penser et de mouvement…

Se libérer, c’est aussi décider en toute conscience, de placer son curseur émotionnel côté positif !

Bah oui, parce qu’il est plus facile parfois de râler sur l’autre, les circonstances, la vie, plutôt que de se remettre en question, il est plus aisé de blâmer les gens autrui que d’ouvrir grands les yeux et se rendre compte que c’est NOUS seules qui décidons que les choses se passent bien ou non, d’attirer à nous la joliesse, la douceur et la lumière ou l’aigreur, l’amertume et le mal être, ce n’est que NOUS !

Être libre, c’est, peu importe de l’endroit de l’histoire, des épreuves d’où vous venez, décider que tout peut-être beau, tout peut -être positif, que tout n’est qu’enseignement, tout n’est fait que pour que nous apprenions, à vivre et être les êtres divins et parfaitement imparfaits et merveilleux que nous sommes !

Nous passons bien trop de temps sur des choses inutiles, futiles, sur nos névroses, nos séquelles, que s’en est devenu la règle et si vous faisiez volteface pour aller voir ce qu’il se passe côté positif du cœur ?

Alors qui veut aller chercher sa liberté de ce côté ?

hâte d’échanger avec vous sur le sujet!

Je vous bisouille,

Mimi

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *