« Mangeuse d’émotions… »

Salut vous, j’espère que vous allez bien…

Aujourd’hui, envie de vous parler d’un sujet très personnel, mais qui risque de faire écho chez beaucoup d’entre vous, je veux parler d’un trouble alimentaire beaucoup plus rependu qu’on ne le pense, qu’est de manger ses émotions…

Ce n’est un secret pour personne, quand on est rond, gros, obèse, à part dans certains cas bien précis, c’est que l’on a un problème de désordre alimentaire, que l’on mange pour autre chose que manger, et que l’aliment a perdu dans notre manière de faire sa fonction première qu’est de nourrir le corps pour qu’il fonctionne correctement…

On sait toutes, que dans le meilleur des mondes, on devrait faire entre trois et cinq repas par jour, nous devrions manger sainement, c’est-à-dire un peu de protéines, de glucides avant efforts, et 5 fruits et légumes par jour, le message est passé, vive la com’…

J’ai toujours fonctionné différemment, parce que je me suis rendue compte que j’avais rarement faim, vous savez ce truc qui fait que vous sentez que votre corps vous réclame du carburant pour continuer d’avancer, bah, moi c’est simple je commence à le ressentir en fin de journée, combien de fois j’ai passé de jours sans rien manger de la journée pour essayer de ressentir cette faim, essayer d’analyser quand mon corps réclamait…

Le problème avec ça, c’est qu’un beau cercle vicieux se met en marche, ou l’aliment n’est plus là pour nourrir le corps mais nourrir l’émotion, ou l’envie devient plus importante que le mécanisme de nutrition…

Alors on mange de réconfort, de récompense, on s’autorise, on a envie, pour s’apaiser, pour encaisser, se contenir, par gourmandise, parce qu’il faut ou qu’il est l’heure et on biaise tous nos sens, en détraquant notre boussole interne qui ne fonctionne plus qu’avec le cerveau qui dirige selon son gré en occultant complètement les besoins nutritionnels essentiels du corps…

Mais si je vous parle de ça aujourd’hui, c’est qu’après un anneau gastrique qui a échoué, des milliers de régimes qui n’ont fait que faire croitre ce trouble alimentaire, je suis entré dans une phase d’identification du problème, et je commence à me sentir mieux face à ce monstre d’émotions pour l’hypersensible que je suis, j’avais très envie de vous dévoiler quelques petites choses que j’ai misent en place pour me sentir de mieux en mieux tout simplement !

1/ Pourquoi ouvres-tu ton frigo à cet instant T ?

Est-ce par habitude, pour combler quelque chose, par gourmandise, envie… cette question toute simple me permet d’être en pleine conscience de ce que je mange, elle me permet de ne pas oublier quels aliments je fais entrer dans mon organisme, et curieusement, ça me permet tout simplement parfois de refermer mes placards pour aller me faire un thé, boire un verre et repartir dans mes activités du jour…

Ça parait bête comme ça, mais il faut y penser, pour que ça devienne une habitude…

2/ Quand je mange émotionnellement ou après un craquage, j’analyse ce qu’il vient de se passer !

Est-ce que ça m’a réellement fait plaisir, du bien, était-ce un bon moment ou non, est-ce par habitude, est ce que je me sens coupable ensuite ?…

Ça me permet d’être totalement honnête, transparente avec moi-même et surtout encore une fois pleinement consciente de mon comportement, donc bienveillante, puisque je cherche à me comprendre sans tabous, sans baratins, ni mal être ou culpabilité les mécanismes néfastes que j’ai mis en place pour ensuite changer mes habitudes, la démarche est faite de moi à moi, pour moi, pour continuer à aller dans ce cheminement qui tend au mieux-être face à l’alimentation !

3/ Se rendre compte de ce que mon corps me dit !

Bah oui, dans mon envie de comprendre le « manger émotionnel » je me suis vite rendu compte, que si j’écoutais un peux plus mon corps et moins ma tête ou mon côté émotif, j’apprendrais beaucoup plus sur son mécanisme que je ne le croyais !

Vous n’avez pas être pas envie de le voir, de vous y attarder, mais votre corps réagit à ce que vous lui donnez comme carburant, votre foie, votre estomac, votre peau, interagissent avec l’aliment, en y faisant un peu plus attention on découvre pleins de choses…

On se rend compte de certaines intolérances, ou à contrario du bienfait de certains nutriments, de quels apports énergétiques on a besoin au quotidien, à certains moments…

L’écouter lui au lieu de s’écouter soi, voilà une autre petite clé pour déverrouiller ce mécanisme dangereux qu’est de manger ses émotions, et c’est surtout une première étape importante vers le mieux manger, dont ne parlent jamais nos chers médecins, préférant nous mettre directement sous diètes, régimes ou opérations, qui sont vouées à l’échec parce que l’on a pas pris conscience avant de notre comportement, ni compris et digérer ces mécanismes…

Messieurs les docteurs à bon entendeur !

Voilà, j’avais envie de me livrer là-dessus, parce qu’encore une fois, je pense que le sujet est beaucoup plus universel que l’on ne le croit…

J’ajoute, et tiens à être très clair également, du fait que je partage ici une expérience de vie, la mienne, et que cela n’a rien à voir avec mon image que j’aime hi hi oui, je me « kiffe » 🙂 🙂 🙂  c’est juste qu’à 36 ans j’avance sur la route du mieux-être, mieux ressentir, mieux vivre tout simplement, à mon rythme et heureuse de pouvoir partager cela aussi avec vous, comme curieuse de vos avis…

Je vous bisouille,

A vite,

Mimi

7 Comments

  • il y a presque 3 ans, sur avis de mon cardiologue, j’ai fait la démarche d’intégrer un service hospitalier pour prendre en charge mon obésité. Un service fantastique qui après 1 semaine d’hospitalisation (semaine éducative), m’a proposé un suivi sur plusieurs mois (diététique, kiné, psy, remise en forme….) et là…… j’ai enfin compris quel était mon problème avec la nourriture!!! Tout notre groupe (9 personnes) était confronté a des problèmes relationnels qui avait trouvé une aide, un soutien dans la nourriture!! j’ai enfin pris conscience que mon obésité me donnait une carapace qui en fait me satisfaisait…. j’ai pris conscience que la nourriture et les sucreries étaient « mon doudou ». aujourd’hui après 3 ans, j’ai perdu grâce à un rééquilibrage alimentaire 26kilos, je sais que l’obésité est une maladie à vie et que mon combat sera quotidien!….

    • merci beaucoup sweet Lantonnaise pour ton témoignage 🙂
      tu as eu de la chance, car il y a encore peu de médecins qui s’attardent sur les causes et la fonctionnement de chacun par rapport à la prise de poids, préférant soigner directement le poids, c’est une erreur à mon sens…
      pleins de bisouilles,
      Mimi

  • Merci pour ce partage, nous serons surement nombreuses à nous retrouver dans votre témoignage. Je ne sais pas si cela fait avancer mais en tous les cas ça fait du bien donc c’est bon à prendre. Encore merci……. Corinne

  • Merci Mimi pour ce billet. ..tu as toujours une authenticité et une simplicité égale pour dire des choses profondes qui touchent et concernent un grand nombre…tu aides et offres tellement au travers de ta bonne humeur, de ta sensibilité et de ton talent à jouer avec les looks et les ambiances, avec tes photos, tes mots et ta magnifique voix. ..Jolie route à toi belle Mimi et merci pour tes partages. ….et caresses à Moka

  • Merci Mimi pour ce billet te lire fait du bien , pour moi le rapport avec la nourriture a toujours été compliqué ,je suis très gourmande , je n ai pas de limites et quand ça ne va pas c est mon refuge c est difficile de changer ce comportement mais je vais essayer de suivre tes conseils
    très bonne fin de semaine !

  • Bonjour Mimi
    Ma diététicienne m’a dit un jour « s’il suffisait de donner un programme alimentaire et que tout rentrerait dans l’ordre, je n’aurai plus de travail, c’est bien plus complexe que cela ». Ton article résume tout. Quand ça va mal, que quelque chose me tracasse je mange de la glace et là même un anneau ne pourrait rien n’y faire. Elle m’a conseillé de me défouler sur autre chose, mots croisés, peinture, marche mais ce n’est pas toujours évident.
    Cette carapace dont parle lantonnaise je connais.
    Je travaille, je travaille …..
    bises

  • Mimi, ton article m’a fait énormément réfléchir!! Un bonne prise de conscience…
    Je me retrouve dans tout ce que tu dis, et te lire me fait tellement de bien!!!!!
    Tes articles devraient presque être remboursés par la Sécu!! 😉
    Merci Mimi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *