« Peu importe les regards… Part1 »

“On peut tromper tout le monde, on n’échappe pas à son propre regard.”
De Jean-François Somcynsky

Ça y est les amis, I’M BACK !

Revigorée, reboostée, pleine d’énergie et d’envies !

Pour mon retour sur le blog, je voudrais partager avec vous, quelques séries de looks que j’ai shooté dans ces magnifiques décors de Bretagne ou j’ai eu un immense plaisir à me ressourcer…

Et on commence fort, avec le premier des deux articles que je vous ai concocté, sur le maillot de bain !

Vous me direz : peut-être qu’il est un peu tard pour ça en ce premier jour de rentrée, mais plus que vous montrer mes cuissots en maillot, j’avais très envie de vous parler du regard…

Celui que l’on pose sur soi, celui que l’on perçoit des autres, l’un ne va pas sans l’autre, comme l’autre peu avoir beaucoup d’incidence sur le premier, vous ne trouvez pas ?

Alors, aujourd’hui, je vais vous parler du premier !

J’ai mis beaucoup de temps à accepter que je n’étais et ne serais jamais une femme dite « dans la moyenne » physiquement, ça m’aurait bien arrangé à l’époque, pouvoir me fondre dans la masse, ne pas sortir du lot, sauf que quand on vous achète votre premier soutien-gorge à 12 ans, vous savez déjà, que la case « standard » n’est pas faite pour vous…

La crise adolescence passée par là, puis les premiers pas dans la vie d’adulte, les relations tumultueuses, j’en étais arrivé à un stade ou à mes 25 ans, je ne pouvais plus m’encadrer, mon reflet étais devenu mon ennemi et la nourriture un refuge, (je vous parlerais de mon histoire dans un post’ prochain) le regard que je portais à mon encontre était tellement dur que pour me tenir debout j’évitais les miroirs et me cachais derrière une apparente jovialité, pour ne pas montrer mon mal-être profond à la face du monde, un vrai cinéma !

Et puis doucement, grâce à la bienveillance de proches, à mon amour qui me disait tous les jours que j’étais belle, grâce à  Stéphanie Zwicky dont j’ai découvert le blog il y a 10 ans maintenant, mon regard a changé, et j’ai commencer à réapprendre ou plutôt désapprendre tous ce que je croyais de mes certitudes sur la beauté, les différences, sur le fait que j’avais le droit de poser un regard bienveillant sur ma personne comme je pouvais déjà le faire sur les autres, et comme une vraie leçon de vie, comme on part à la découverte, j’ai repris contact avec moi, crée ce blog et aujourd’hui suis capable de me montrer à vous parfaitement imparfaite, comme je suis, avec un peu plus de ci que les autres, un peu moins de ça, mais complètement moi !

Tout ça pour vous dire, que l’on porte souvent un regard acerbe sur nous, que se satisfaire est une chose bien difficile, par rapport au regard que l’on pose sur autrui, l’exercice de la pause en maillot ne fut pas la chose la plus aisée que j’ai eu à faire, mais je voulais qu’elle représente le pas immense que j’ai fait en 10 ans d’apprentissage et j’apprends encore, croyez-moi… c’est un parcours de vie !

Alors pour finir, Aimez-vous comme je vous aime !

Tellement heureuse de vous retrouver…

Des tonnes de bisouilles,

A très vite,

Mimi

Maillot 1 pièce rouge et blanc / Eloquii

Maillot 1 pièce bleu, blanc, jaune / Eloquii

Robe rouge / Asos curve

Robe noire / Asos curve (un look arrive très vite porté robe)

Lunettes de soleil métal / Asos

Lunettes bleues / Jimmy Fairly

13 Comments

  • sublimissime surtout dans le maillot rouge et blanc. tu as totalement raison le regard des autres…de moins en moins car désormais la mode appartient à toutes les morphologies et je pense que même si il y a encore des progrès à faire en ce sens sur le regard porté aux autres, nous devons assumer car rien de plus triste qu »une personne « hors normes » qui se laisse aller et qui ne s assume pas car on a toutes un petit quelquechose qui fait la différence et qui nous rend charmante et belle.

    • merci Zana pour ton retour 😉
      je suis d’accord avec toi quoi que je n’aime pas le mot « assumer », l’acceptation de soi est un apprentissage, et comme tu le dis si bien « on a toutes un petit quelque chose qui fait la différence et qui nous rend charmante et belle » après c’est vraiment une question de chemin que l’on décide de prendre ou que l’on a du mal à franchir, mon message est un tit’ témoignage d’encouragement de plus, qui j’espère résonnera chez quelqu’un, il est fait pour ça 😉
      merci encore,
      jolie rentrée,
      des bises,
      Mimi

  • j’étais impatiente de te retrouver !!! je suis ravie de ton retour et de tes sublimes photos. tes maillots sont exceptionnels, et tu as du faire un tabac en Bretagne ainsi vêtue!!! j’attends tes billets, et n’oublie jamais que ici, nous on t’aime

    • comme ça me fait plaisir de vous retrouver, merci infiniment de ta, votre fidélité quand je reviens après plusieurs semaines à me ressourcer, j’ai beaucoup de chance 😉
      pleins de bisouilles ma sweet Lantonnaise,
      très belle semaine sur le bassin 😉
      à très vite,
      Mimi

  • Ravie de te retrouver ! La Bretagne, rien de tel pour se ressourcer…
    Tes photos sont magnifiques et dégagent une force indéniable, en particulier celles où tu portes le maillot rouge et blanc. Comment dire… »Mimi et fière de l’être  » ?
    Merci pour cette belle leçon de vie, pour l’inspiration et l’énergie que nous apporte cet article !
    Mymy

  • bonsoir mimi,

    ca fait plaisir de te retrouver , sublimes photos hautes en couleurs !
    l acception de soi quel parcours lorsque l on n est pas tout à fait dans les normes , il faut parfois du temps pour apprendre à s aimer et à s accepter tel que l on est mais une fois que c est fait ce n est que du bonheur !
    merci pour tes encouragements , c est toujours appréciable et apaisant de te lire
    très bonne semaine

  • cc mimi quel plaisir de te retrouver Quel billet ! cest compliquer de s accepter il y a des jours ou on avance et des jours ou l on recul. j adore la tenue de couleur rouge t es sublime, le rouge c est une couleur qui me porte en rouge je ne risque rien je suis BELLE comme vous bonne journee mimi bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *