11
Avr
2018

« Apologie de l’obésité sur les blogs plussize, on en parle… »

“Tous jugements en gros sont lâches et imparfaits.”
De Michel de Montaigne

Ce sont des réflexions que j’ai souvent croisées sur les réseaux sociaux, des discussions que j’ai déjà eues avec des personnes de mon entourage, concernant mon blog :

– Mais, ne fais-tu pas un peu l’apologie de l’obésité quand même ? tu montres sur ton blog que tu t’assumes, que l’on peu vivre bien avec des kilos en trop, tu prônes la confiance en soi, mais ne serait ‘il pas préférable, d’inciter les gens à prendre plus soin d’eux, plutôt que de les conforter là-dedans, de les convaincre de pousser la porte de professionnels de santé pour qu’ils s’acceptent, qu’ils se sentent mieux ?

Et il m’est primordial, indispensable d’être très claire sur le sujet : NON, cent fois non, mille fois non, et plus que ça même !

J’ai décidé d’ouvrir mon blog pour deux raisons principales, la première : montrer plus de diversité de corps, de physiques, d’allures dans la mode ! le sujet me passionnant, je trouvais et trouve toujours que « La Mode » ne devrait pas être exclusivement réservée à un certain type de personnes, et je vous parle ici autant de classe sociale, que de morphologie ou de diversité ethnique…

La deuxième raison et c’est peut être ce qui me tient le plus à cœur : faire comprendre « aux femmes » au sens le plus large du terme, qu’elles fassent du 36 comme un 58, qu’elles ont le droit d’être fières d’elles, le droit de s’accepter, qu’il est important aujourd’hui de nous éduquer au fait que, ce qui n’est pas dans la norme ne doit en aucune manière nous faire peur, que de ne pas entrer dans le moule n’est pas grave, qu’une différence ne fait pas de nous « des sous-individus » qui n’auraient pas le droit « d’être » et « avoir » ni plus ni moins que les autres…

 Trouvez-vous que ces raisons font l’apologie de l’obésité ?

Il y a une chose importante qu’il faut que vous sachiez, c’est que ce n’est pas parce que je suis convaincue de tout ce que je viens de vous dire, que je l’applique au quotidien, que je n’ai pas des moments de doutes face au miroir, qu’il n’y a pas des moments ou je ne me sens pas belle, lourde, triste face à ce poids avec lequel je vis tous les jours, qu’il n’y a pas des périodes ou mes convictions se heurtent à un sentiment de culpabilité ou je me dis que vivre dans ce corps est quelque chose de bien écrasant à porter…

Et c’est normal, plutôt saint même, je trouve, trouvez-vous que cela fait l’apologie de l’obésité ?

J’ai créé ce blog pour échanger avec des femmes de tous âges, toutes morphos, toutes classes, toutes mentalités, cultures, parce que les femmes ont tendance à se dévaloriser, se sous-estimer, se désapprouver, et qu’il est important pour moi que l’on se revalorisent les unes les autres, que chacune arrive à trouver sa place, sans qu’elle n’ait à demander la permission, ou ne se sente illégitime…

Alors définitivement non, je ne pense pas que tous ces blogs dit « grande taille » dont le mien, fassent l’apologie de l’obésité, je pense juste qu’ils ont pour vocation de montrer la femme avec un grand « F » dans toute sa réalité et sa parfaite imperfection, ce que ne font plus depuis bien longtemps nos chers magasines préférés historiques, poussant madame aux complexes en oubliant dans leur course la chose première que nous sommes : des individus uniques, merveilleux et tous différents…

C’est ça, voilà le sens de mon blog, son but !

Je vous embrasse à très vite,

Mimi

You may also like

« Idées cadeaux de Noël à moins de 50€ ! »
« Velvet Jogpant… »
« Préparer Noël, avec gourmandise… #1 »
« La cape à carreaux Shein… »

13 Responses

  1. marieb

    Mais non Mimi tu ne fais pas l’apologie de l’obésité et heureusement que tu te sens bien dans ton corps parce que sinon ce serait bien triste.
    Les seuls blogs qui font l’apologie de l’obésité sont ceux qui ne montrent que des personnes XXXXL (souvent aux USA) avec des hamburgers (ce n’est pas qu’on ne puisse pas en manger, je n’ai jamais dit cela) et qui sous entendent que et bien c’est le bonheur parfait, aucun problème et cela on le sait bien toutes que ce n’est pas vraiment exact. On doit vivre avec ce que l’on a, faire de son mieux, ne pas se priver mais aussi ne pas TOUJOURS manger n’importe quoi. Après c’est comme tout, il y a des gens maigres, des ronds, des gros, des petits, des grands, des roux, des blonds….. on peut être très belle et épanouie en étant très grosse (j’emploie expres ce mot) et frustrée et moche en ayant un corps soit disant parfait. J’ai un « certain âge » et moi je m’en fous royalement de ce que l’on pense de moi. Je suis d’une génération où on ne jugeait pas les gens sur les apparences et de ce fait je ne prends pas les remarques de la même façon. Si on me dit que les rayures font grossir je réponds que j’adore le style marinière et que je n’ai qu’un mot d’ordre : ME PLAIRE A MOI. C’est ce que je pense que tu fais tous les jours, c’est aussi pour cela que j’adore ton blog et ta personnalité. Malgré tes kilos (dois je bien employer le mot malgré) tu es très belle, magnifique et malheureusement bien trop loin de la Lorraine sinon je t’aurai volontiers demandé d’aller déjeuner ensemble. La taille ne fait pas tout et les jeunes filles si nombreuses qui se lamentent devraient y penser bien plus souvent. Continue ton blog s’il te plait, je l’adore comme sans doute toutes celles qui te lisent et ceux qui sont coincés … tant pis pour eux.
    Bisous et bonne soirée

    1. woaw, merci MarieB de partager tout ça avec moi, nous 😉
      c’est tellement important ce genre d’échanges…
      pleins de bisouilles,
      à très vite,
      Mimi

      1. marieb

        J’ai oublié de rajouter quelque chose dans mon message hier. Si on te redit que tu fais l’apologie de l’obésité, réponds que les magazines et les couturiers font l’apologie de l’anorexie ce qui est bien plus grave. J’ai regardé hier soir une émission sur ARTE « accepte ton corps ». Tout est dit et bien dit dans cette émission, exactement comme dans ton article.
        Biz

  2. Grâce à toi et aux filles, je me sens belle. Je ne culpabilise plus de ne pas vouloir perdre. En ce moment j’aime aller au sport parce que je n’ai pas de but… enfin si muscler mon dos pour avoir moins mal mais je ne regarde pas ma balance tous les matins, je ne pense pas à mon corps en mal et j’apprend a le respecter.
    Parce que toutes les femmes sont belles, je ne vois pas pourquoi on doit pousser les gens à perdre du poids s’ils vont bien. A côté des ça ma tante ou même des amies jugées « trop maigre » se faisait traiter d’anorexiques. En fait les gens ont toujours un truc à dire dès qu’on a envie d’être heureux.

    Alors un gros F*CK et bravo pour la personne superbe que tu es.

    1. merci jolie Ness 🙂
      ça fait un bien fou de voir que l’on peut arriver à faire du bien aux autres avec des mots, des photos et de la bienveillance 😉
      merci pour ton témoignage 😉
      ps: je crois qu’on s’est encore loupées en shooting non?
      pleins de bisouilles,
      Mimi

  3. Je n ai plus 20 ans mais presque 70, je n ai pas toujours été obèse, mais souvent ronde, la vie, les ennuis, la maladie m ont laissé beaucoup trop de KG, il ne faut pas faire l apologie de l obésité car c est difficile à assumer & à vivre
    J apprécie votre blog pour la distance & la justesse, alors continuer

  4. Stephanie

    Comme Ness le dit si bien, grâce à toi et aux autres blogueuses, je me sent belle et m’accepte beaucoup mieux qu’avant !!! Que ce soit à la salle de sport, à l’aquagym ou dans ma vie de tous les jours !!! Je m’apprécie comme je suis et surtout me respecte de plus en plus. Merci Mimi. Continue comme ça. Bisous à toutes

    1. merciiiiiii Stéphanie,
      c’est notre, mon but premier, et c’est chouette de voir que cela a une résonance chez vous 😉
      des bisouilles,
      à vite,
      Mimi

  5. Pascale

    Ton blog, c’est surtout l’apologie de la tolérance. Tu es magnifique, Mimi, et ce que tu apportes aux autres est d’une valeur inestimable. Continue et merci à toi.

  6. céline

    ben disons qu’on ne peut pas non plus enfoncer encore plus les personnes qui ne font pas du 40… on ne peut pas passer sa vie à se faire reprocher d’être trop grosse.
    L’idéal c’est d’être bien dans sa tête malgré un paquet de kg en trop et en ayant conscience du pb, – et si possible en essayant de faire en sorte d’arranger les choses, question de santé, plutôt que de passer sa vie à se sentir mal et subir les reproches de tout le monde (société, magazines, médecins )

  7. Valérie

    Dire que c’est l’apologie de l’obésité ne serait-ce pas contribuer à créer des troubles psychologiques de l’image de soi et des risques d’obésité tout en refusant sa belle part de responsabilité bien sûr ? Dire que c’est l’apologie de l’obésité ne serait-ce pas mettre en évidence son incapacité à réfléchir, à échapper aux flots de messages et d’images vantant une pseudo norme ? Dire cela n’est-il pas preuve que l’on souffre soi-même de cette pseudo norme ? Dire cela n’est-il pas manquer de respect envers nos personnes et notre intelligence de femmes, ne serait pas tenter l’ultime insulte, l’ultime tentative de culpabilisation, l’ultime tentative de nous assujettir ? Toute femme quelle que soit sa couleur, sa hauteur, mince ou ronde, quelle que soit sa rondeur, petite à grande, est belle et http://mimiblogmode.tictail.com/peut être fière d’elle, est respectable et se doit aussi d’être respectée.

    Mimi, non tu ne fais pas l’apologie de l’obésité, tu participes à dédramatiser un mythe et à montrer la réalité : la diversité des morphologies et les beautés naturelles. Comme l’écrit Pascale, ton blog est une apologie à la tolérance. Il est lumineux et respectueux Et il a été et il est salvateur pour beaucoup sans doute et pour moi, c’est sûr. Je reviens de loin. Toi et d’autres femmes m’avez aidée et continuez de m’aider à me réapproprier mon corps volé par d’autres, à être plus douce avec lui et à en prendre soin. Il y a des années, j’ai vu cette image d’archives, vieille de plus de 40 ans, d’une femme parmi une foule d’autres femmes, le poing levé dans une manifestation. Je ne l’avais pas sorti de son contexte historique précis. Sur son torse nu, était écrit : MON CORPS M’APPARTIENT. L’image de cette femme m’est revenue et ne me quitte plus désormais.

    Mimi, merci. Et continue. Bisous.

    PS : Ta citation est tellement bien choisie. T’attaquer marque un manque de courage.

Leave a Reply