12
Mar
2018

« Ce mot qui dérange tant… »

“Les petits esprits ont les plus gros préjugés.”
De Victor Hugo

Définition Larousse de Gros/Grosse

«  Indique le volume, l’épaisseur, la taille dans les comparaisons, Qui dépasse la moyenne de sa catégorie, en volume, en épaisseur, Qui a un certain volume relatif, qui est de grande taille par rapport à d’autres, Qui a une étendue considérable, Qui est plus large et plus gras que la moyenne ; corpulent, Qui dépasse la mesure prévue ou indiqué, Se dit d’un organe dont le volume est relativement ou anormalement supérieur à la moyenne, Dont la quantité, le nombre, l’abondance, etc., sont relativement considérables, Dont le degré, le niveau, l’ampleur sont élevés, Dont la puissance, l’influence dans l’activité représentée sont importantes, Indique que quelqu’un atteint un degré très élevé dans ce qu’il est ou fait, Qui contient quelque chose en puissance… »

C’est fou comme ce petit mot, cet adjectif qualificatif, révèle comme controverse, comme frilosité, comme difficultés, tensions, tracas ou férocité selon son utilisation, le mot « gros » nous fait peur et en même temps est vecteur de tant d’animosité aujourd’hui, que j’avais envie de vous en parler simplement, en toute transparence, avec mon recul et mon histoire…

« Je suis grosse ! »

Ce n’est pas quelque chose de péjoratif, ce n’est pas une insulte, c’est un fait qui parmi d’autres me caractérise, un qualificatif me comparant à « la norme » du corps, d’un point de vue historique et médicale, et si vous pensez que le fait de le dire me fait me déprécier, je vous répondrais par la négative, car ne pas vouloir le dire tout haut, équivaudrait à ne pas l’être donc à mentir !

« Je suis grosse ! »

C’est aussi un constat simple, le résultat visible d’un comportement « anormale » face à la nourriture qui m’a pourri la vie pendant des décennies, entre les régimes que j’ai « tous » essayés, le « yoyo », ou vous perdez 20 kilos et vous en reprenez 30, une chirurgie de l’anneau, que j’ai fait enlever depuis, les épreuves de la vie qui nous marques et nous chamboulent etc.…

Ce mot est juste la conséquence de tout ça !

Alors, pourquoi fait-il si peur ? pourquoi sommes-nous si craintifs face à lui ? si prudents de son utilisation, ne dit-on pas que l’on a besoin d’un « gros câlin », que l’on a un « gros chagrin », « une grosse migraine » ou une « grosse envie de chocolat » ?

Placer ce mot dans nos quotidiens n’est pas un problème, ce qui en pose un, m’en pose un, c’est notre façon de l’utiliser pour réduire, rabaisser, soumettre et insulter une personne, et que s’en devienne la norme à abuser de cet adjectif dans ce que l’on connait bien maintenant, puisque le therme à le vent en poupe en ce moment : « la grossophobie ordinaire » ou pire la méchanceté gratuite !

« GROSSE VACHE ! », oui je comprends une vache est grosse c’est un fait, mais le balancer comme un uppercut en pleine face d’une personne qui ne vous a rien demandé, quelle violence !

« GROS LARD », ou comment arriver à diminuer, briser quelqu’un en plaçant juste un petit nom commun derrière un animal et une des caractéristiques d’un individu, quelle agression !

J’ai décidé volontairement d’employer ces mots très forts, pour vous faire comprendre mon sentiment qui est : qu’il est urgent aujourd’hui de remettre le mot « gros », « grosse » à sa place, que l’on explique aux enfants que dénaturer le sens propre d’un mot peut être ravageur, et que le respect que l’on doit à l’autre ne s’arrête pas dès lors que celui-ci ne rentre pas dans des cases préétablies !

« Je suis grosse ! », c’est l’un de mes traits, comme le fait d’être jolie, amoureuse, bienveillante, c’est l’une des nombreuses pièces du puzzle qui me compose, juste ça, rien d’autre alors ne le faisons pas paraitre plus « gros », qu’il ne l’est déjà 😊

Je vous fais un gros bisou !

A très vite,

Mimi

You may also like

« Velvet Jogpant… »
« Préparer Noël, avec gourmandise… #1 »
« La cape à carreaux Shein… »
« Idées cadeaux de Noël à moins de 20€ ! »

7 Responses

  1. syldisyl

    J’aime tellement la citation de Victor Hugo ! Eh oui on est grosses! Et on a une grosse volonté, une grosse créativité, un gros courage, souvent plus que d’autres ! Bon moi je suis grand mère mon petit fils et moi on a un très gros amour récipoque!
    Bisous à toi Mimi

    1. Mimi

      merciiiiiii syldisyl pour ce petit mot si adorable, si vrai, si joli 🙂
      des gros, gros bisous 😉
      et bienvennue par ici 🙂
      à très vite,
      Mimi

  2. Stephanie

    Bonjour,
    Ces temps-ci je cherche des mots justes pour expliquer à ma fille de 5 ans cette particularité qui est la mienne et le manque de respect qui ne doit surtout pas y être associé (Vive le monde impitoyable des cours de récréation)
    Ton post tombe donc parfaitement bien et si tu le veux bien, je me permettrai peut-être d’emprunter tes mots qui sonnent tellement bien 😉 !!
    Merci !

    1. Mimi

      merci à toi Stéphanie,
      d’avoir pris le temps pour m’écrire ce petit mot qui me touche beaucoup 😉
      les miens sont là (mes mots) aussi pour ça, merci de cette confiance 🙂
      pleins de gros bisous,
      à très vite,
      Mimi

  3. Vanina

    Une juste petite remise de pendule à l’heure, pour ce mot qui n’est qu’un simple adjectif. Merci et des Grosses Bises!!!

  4. marie de nice

    bonjour mimi je suis grosse aussi ,petite et bientôt vieille selon les normes !!! mais je suis moi et je ne peux pas faire semblant d’être autre chose rester telle que vous êtes se torturer pour ressembler a d’autres et une perte d’énergie et très toxique je suis d’accord apprenons être heureux tel que nous sommes,ils ne sont que des adjectifs laissons les à leurs places et ne pas leur donner plus importance que les choses qui comptent , vous êtes belle voilà un autre adjectif bien utilisé bises

Leave a Reply